Informations sur le Renard Polaire

Informations sur le Renard Polaire

Les adaptations des renards arctiques ont permis à ces derniers de survivre aux épreuves les plus difficiles. Ils ont une histoire ancienne et une incroyable histoire de survie.

Le renard arctique est une espèce de renard qui vit dans les régions les plus au Nord du monde. Ils survivent dans la toundra et s'épanouissent dans les climats froids grâce à des adaptations biologiques et à un comportement de charognard qui les maintient en vie et en bonne santé.

Le nom scientifique du renard arctique est (Vulpes Lagopus.)

Lignée : Chordés

Classe : Mammifères

Catégorie : Carnivores

Famille : Canidés

Genre : Vulpes

 

Les autres noms du Renard Arctique:

  • Renard des neiges
  • Renard Polaire
  • Renard Blanc

Le nom scientifique "Vulpes Lagopus" a une signification latine : Renard à pieds de lièvre. En effet, le renard arctique a une fourrure sous ses pattes qui empêche ses coussinets d'avoir des engelures.
Le renard arctique est l'une des 12 espèces de renard de type réel (Vulpes).
Ces renards évoluent dans l'hémisphère nord (toundra arctique) malgré les températures extrêmement froides.

Renard Polaire

Où vit le renard polaire ?

Le renard arctique vit dans les régions nordiques de l'Asie, de l'Europe, de l'Amérique du Nord, de l'Islande et du Groenland. Il existe des territoires où il a été chassé jusqu'à l'extinction.
Il vit dans des régions où les températures sont bien inférieures au seuil de gel. On trouve des renards arctiques dans le nord de la Russie, au Canada et même en Alaska.
C'est le seul mammifère originaire d'Islande.
Le renard arctique est si vieux qu'il a traversé le pont terrestre gelé qui mène aux territoires nord-américains depuis l'Europe durant la dernière période glaciaire.
Certaines migrations se produisent avec eux, en se déplaçant depuis leur territoire d'origine et en faisant l'aller-retour.
Pendant cette période, ils effectuent plusieurs voyages de trois jours au cours desquels ils quittent leur domaine natal pour se rendre dans un nouveau territoire, puis reviennent dans leur domaine de naissance.
En Alaska, ils migrent pendant les mois de reproduction d'automne, puis retournent dans leur domaine natal en hiver.
Parfois, ils migrent en grand nombre, d'autres fois, ils sont nomades et le font seuls.
La raison peut en être que leurs sources de nourriture migrent ou qu'elles se reproduisent.
Quoi qu'il en soit, ils ont réussi à occuper les territoires les plus froids et à survivre malgré de nombreux obstacles.
Voyons comment ils ont réussi à s'adapter à ces environnements difficiles.

Renard Blanc

Adaptations du renard arctique

Le renard blanc est un superbe renard qui a de multiples variantes de couleurs, connu surtout pour sa fourrure blanche pendant les mois d'hiver. Il coexiste avec d'autres animaux tels que les ours polaires, les rennes et les phoques.

Les adaptations des renards arctiques font partie de leur évolution pour exister dans la toundra arctique. Ces renards peuvent supporter des températures froides allant jusqu'à -50 degrés Celsius.

Les régions les plus au Nord du monde ressemblent à un pays de merveilles enneigées. Cependant, les choses ne sont pas aussi formidables qu'elles le paraissent dans les émissions spéciales de Noël sur le pôle Nord.

Les renards arctiques vivent dans ces conditions de froid extrême depuis très longtemps et, d'une manière ou d'une autre, ils continuent à s'adapter et à survivre.

Alors comment ont-ils réussi à survivre aussi longtemps dans de telles conditions ?

Voici une liste des adaptations du renard arctique :

  • Fourrure/pelage épaisse
  • Coussinets recouverts de fourrure
  • Pattes et oreilles courtes
  • Des méthodes de chasse uniques
  • Camouflage par changement de couleurs
  • Une queue épaisse pour se protéger
  • Comportement de charognard

Ce ne sont là que quelques adaptations qui ont permis à ces renards de garder leurs territoires dans l'hémisphère nord.

La fourrure du renard arctique

Leur plus grand atout est leur épaisse fourrure et leur pelage. Leur fourrure est beaucoup plus épaisse que celle des renards qui vivent dans les climats du sud. Cela les aide à se protéger du froid glacial.

Cela en fait également une cible pour les chasseurs de fourrures qui vendent leurs peaux, et pour les indigènes qui utilisent leurs peaux comme vêtements pour survivre.

Coussinets en fourrure

Une autre adaptation du renard arctique est la fourrure qui se trouve au creux de ses pattes. Il est le seul canidé à avoir de la fourrure sur ses coussinets qui l'aide à ne pas geler. Sans cette isolation supplémentaire, ils pourraient avoir des engelures.

Dans la nature, il faut être vif sur ses pattes. Il est donc essentiel pour leur survie de disposer d'une protection supplémentaire pour garder leurs pattes en bonne santé.

Pattes et oreilles courtes

Les renards arctiques sont plus petits que certaines autres espèces de renards. Ils ont des pattes et des oreilles plus courtes. Cela leur permet de contenir leur chaleur corporelle, en étant moins exposés au climat glacial.

Cela permet également de les différencier plus facilement des renards roux qui peuvent avoir une fourrure de couleur blanche.

Renard des Neiges

Des méthodes de chasse uniques

Les renards des climats les plus froids et enneigés se sont appropriés des méthodes de chasse uniques. Ils comptent sur leur ouïe pour repérer leurs proies, qui se terrent dans la neige là où on ne les voit pas.

Cependant, des scientifiques ont récemment découvert qu'ils utilisent une méthode unique de triangulation entre les champs magnétiques qui leur permet de localiser et de se plonger profondément dans la neige pour récupérer leurs proies.

Renard Arctique Gris

Camouflage par changement de couleurs

La plupart des renards arctiques sont de couleur blanche, mais certains ont une couleur bleutée, et en été, ils peuvent avoir une couleur brune ou anthracite.

La fourrure blanche leur permet de se fondre dans leur environnement enneigé, ce qui leur évite d'être vus par les prédateurs.

En été, leur fourrure prend parfois une teinte marron, qui s'harmonise avec la terre et le paysage lorsque la neige fond et que les températures augmentent.

Une queue épaisse pour se protéger

Les renards arctiques ont une queue épaisse qui est légèrement plus grande que celle des autres espèces de renards. Ils enroulent leur queue autour de leur corps pour s'isoler et se tenir au chaud. C'est extrêmement important lorsqu'ils ont besoin de s'enfouir et de maintenir la bonne température de leur corps.

C'est l'une des meilleures adaptations du renard arctique, car son corps change en fonction des conditions climatiques.

Comportement de charognard

Ils sont connus pour leur comportement de charognards. Cela leur permet de se nourrir des restes de charognes d'autres animaux qui tuent. La nourriture peut être rare dans l'Arctique et ces renards ont appris à profiter de chaque occasion pour trouver de la nourriture.

Les ours polaires ne mangent souvent que le lard ou les parties grasses de leurs proies, en laissant de la viande derrière eux.

C'est un excellent exemple d'adaptation des renards arctiques où ils ont appris à survivre avec ce que les autres laissent derrière eux.

Ils ont également appris à chercher dans la végétation. En hiver, la végétation est rare et ils doivent prendre des mesures extrêmes pour s'assurer qu'ils puissent trouver des sources de nourriture.

Pendant les mois d'hiver et d'été, ils apprennent à trouver les zones possédant des végétaux et à se rappeler où elles se trouvent chaque année.

Lemming

Que mange le Renard Polaire ?

Comme le renard arctique doit être charognard pour trouver des sources de nourriture, cela signifie qu'il mange à peu près tout ce qu'il peut.
Dans la plupart des régions où il vit, les lemmings sont sa principale source de nourriture. Cependant, ce qu'ils mangent peut être très varié.
Liste de ce que mangent les renards arctiques :

  • Lemmings
  • Campagnols
  • Œufs
  • Rongeurs
  • Lièvres
  • Poissons
  • Charogne
  • Fèces
  • Oiseaux

Ce qu'ils mangent dépend en grande partie du territoire où ils se trouvent. Dans la toundra, ils se nourrissent principalement de lemmings et de rongeurs.
Cependant, au Canada, il y a beaucoup d'oiseaux, et de migrations de ces derniers, donc ils mangent des oiseaux, des œufs, des lièvres, et bien d'autres choses encore.
Dans les régions où les lemmings constituent leur principale source de nourriture, il a été démontré que les populations de lemmings ont un effet sur la population de renards arctiques et sur le nombre de petits qu'ils ont.
Les renards qui vivent à proximité des zones côtières se nourrissent principalement d'oiseaux.
Une famille de renards arctiques peut manger de nombreux lemmings par jour. Lorsque les sources de nourriture sont disponibles, ils mangent autant qu'ils le peuvent pour s'engraisser au maximum avant de s'isoler.
On sait également qu'ils se nourrissent de bébés phoques annelés. S'ils occupent également leur territoire natal et leur habitat, un jeune phoque fait alors partie de leur régime alimentaire.
Les renards sont des tueurs en surnombre et lorsqu'ils disposent d'une réserve de nourriture abondante, ils enterrent et stockent leur nourriture pour plus tard.
Les œufs d'oiseaux peuvent être enterrés pendant un an pour être ensuite consommés. Ces types de cachettes de nourriture les aident à prendre du poids pour l'hiver.

  • La nourriture en hiver
  • Une grande partie de ce qu'ils mangent est de saison. En hiver, ils se servent souvent de leurs réserves de nourriture. Ils mangent également davantage de bébés phoques, de charognes et de lemmings pendant ces mois-là.

    Les campagnols et autres rongeurs sont également une source de nourriture en hiver pour eux.

    Les hivers peuvent être rudes et de nombreux renards arctiques ne survivent pas plus d'un an dans la toundra.

    Sur la banquise, une grande partie de leur régime alimentaire est constituée de créatures marines.

  • La nourriture en été
  • Pendant les mois d'été, selon leur capacité à migrer ou non, ils ont accès à une plus grande variété de nourriture.

    Ils peuvent tuer des lièvres, davantage de rongeurs, et trouveront même des baies et des algues.

    Les renards arctiques, comme d'autres espèces de renards, sont omnivores.

    Leurs habitudes alimentaires opportunistes les aident à survivre au fil des saisons.

    Renard Blanc qui dort

    Habitat du Renard Arctique

    Les habitats des renards arctiques peuvent varier en fonction de l'endroit où ils vivent. Il existe de nombreuses différences entre les renards qui vivent dans le milieu arctique et ceux qui vivent dans les régions plus basses du Canada.

    Comme le renard arctique est largement dispersé dans l'hémisphère nord, ses habitats peuvent souvent être opportunistes.

    Ils peuvent prendre les tanières d'autres animaux ou hériter des tanières de familles de renards précédentes.

    Ils vivent principalement dans les parties non boisées de la toundra. Cependant, ils se sont également rendus dans les forêts du Canada.

    Lorsque le renard arctique migre, il doit s'abriter dans des tanières et des terriers abandonnés.

    Les renards arctiques ont également atteint certains territoires insulaires côtiers qui comptent de grandes populations d'oies.

    Ces renards sont moins susceptibles de migrer en raison de l'importante source d'oies et d'œufs qu'ils peuvent enterrer pour leur réserve.

    Pendant la période glaciaire, les renards étaient plus largement dispersés et les fossiles de renards ont montré qu'ils vivaient en Sibérie et dans d'autres parties d'Europe du Nord.

    Les tanières des renards blanc

    L'écosystème arctique est en constante évolution, ce qui peut également modifier leurs habitats.

    En raison des changements climatiques, la banquise déplace constamment les renards arctiques vers différents territoires où ils trouveront des sources de nourriture.

    Ils sont très adaptables lorsqu'il s'agit de se rendre là où se trouve de la nourriture.

    La plupart de leurs tanières se trouvent dans des bancs de neige. Elles sont creusées dans les bancs et ont une ou deux entrées, bien que parfois elles en aient beaucoup plus.

    En été, ils s'enfouissent à la lisière des forêts de la toundra. En général, ils creusent leurs tanières dans les collines.

    Les renards mâles se déplacent dans différentes tanières et n'hibernent pas.

    Les renards femelles peuvent avoir deux portées par an, elles ont donc tendance à creuser et à rester dans une ou deux tanières et à garder un domaine de résidence plus petit.

    Renard Polaire qui s'étire

    Les renards arctiques vivent-ils en meute ?

    Les renards ne vivent généralement pas en meute, mais ils peuvent avoir de grandes unités familiales. Comme les femelles peuvent avoir deux portées par an, il n'est pas inhabituel pour les renards arctiques de garder des unités familiales plus importantes.

    Bien qu'il puisse être plus difficile de nourrir leurs petits au début. Une fois qu'ils peuvent chasser seuls, les petits contribuent à la cache de nourriture et aux chances de survie.

    Répartition des Renards Arctiques

    Comme ces renards sont nomades, ils ont tendance à se déplacer d'une région à l'autre selon les changements climatiques et les modifications des sources de nourriture.

    Du nord de l'Europe à l'Amérique du Nord, ils sont toujours en mouvement.

    Leur large répartition peut être attribuée à leurs capacités d'adaptation. Les fossiles montrent qu'ils ont vécu dans presque toutes les parties septentrionales de la planète à un moment ou à un autre.

    Renard Arctique Assis

    Adaptations comportementales des renards arctiques

    La chose la plus unique de ces animaux est leur capacité à s'adapter à leur environnement et aux situations imprévues.

    Pouvez-vous vous imaginer être dépendant de sources de nourriture qui migrent et se déplacent sans cesse vers l'intérieur des terres en raison du changement climatique ?

    Le comportement du renard arctique a évolué au fil des ans en raison de ces changements dans l'environnement arctique.

    C'est une autre raison pour laquelle il doit être opportuniste et faire preuve du comportement de charognard pour lequel il est connu.

    Ils ont été étudiés par des scientifiques et même suivis à l'aide de balises GPS. Lors de leurs expérimentations, ils ont découvert que certains de ces renards parcourent jusqu'à 48 km par jour lors de leur migration.

    Renard Arctique

    Apparence des renards arctiques

    Le renard arctique a plus d'une couleur de robe. Il y a deux couleurs principales, l'une est blanche et l'autre est bleutée.

    La couleur blanche les aide à se fondre dans la neige et leur sert de camouflage. Cela peut les aider à éviter les prédateurs et les chasseurs.

    Il y a un pourcentage plus élevé de combinaisons de couleurs blanche que de bleue.

    La couleur bleue peut ressembler à une couleur bleu-gris ou charbon. Cela les aide à se fondre dans les rochers et le paysage.

    Ils changent de couleur au fil des saisons.

    Les versions blanches et bleues changeront toutes deux de couleur pendant les mois d'été. Ils ont un aspect plus brun ou anthracite.

    Ces adaptations du renard arctique, telles que le changement de couleur, sont vitales pour sa survie.

    Ils pèsent environ 2,5 à 8 kg et ont une carrure un peu plus petite que les renards roux.

    Leur visage est également plus rond que celui d'un renard roux. On peut généralement faire la différence entre un renard roux à morphologie blanche et un renard arctique par la forme de leur visage.

    Ils ont un corps arrondi et compact et des pattes courtes.

    Ainsi que des oreilles courtes et un museau plus petit.

    Cela les aide à affronter le froid, car ils ont une taille réduite pour mieux faire face aux éléments.

    Renardeau Arctique

    Les bébés renards arctiques

    Ces renards s'accouplent pour la vie. Les femelles peuvent avoir 1 à 2 portées par an et avoir jusqu'à 14 petits par portée !

    Elles ont les plus grandes portées de toutes les autres familles de canidés.

    Les bébés renards arctiques sont appelés "renardeau".

    La période de reproduction s'étend de février à juin, bien que parfois elle commence un peu plus tôt ou se prolonge un peu plus tard.

    La période de gestation des renards arctiques est d'environ 49-57 jours.

    La mère renarde se réfugie dans des tanières très profondes, parfois vieilles de plusieurs générations. Ces terriers sont plus que des terriers ordinaires et sont aménagés dans des zones qui ne sont pas gelées.

    C'est un autre témoignage de la capacité d'adaptation du renard arctique.

    Les renards sont de magnifiques créatures qui apprennent très jeunes à survivre.

    Malheureusement, la durée de vie des renards dans la nature n'est pas très longue. C'est encore plus vrai pour les bébés renards arctiques.

    Les renards font d'excellents parents. Ils s'efforcent d'apprendre à leurs petits à réussir dans un monde qui a de grandes chances de leur être défavorable.

    Quelle est la durée de vie du Renard Arctique ?

    Les renards arctiques ont moins de chances de survie que certaines autres espèces de renards. Ils sont confrontés à plus d'obstacles, plus de menaces et un environnement plus hostile.

    C'est pourquoi l'adaptation du renard arctique est si importante.

    La plupart des renards ne vivent pas plus de deux ans, mais le renard arctique vit rarement plus d'un an.

    S'il dépasse cette première année, il peut avoir acquis cette capacité de survie.

    C'est le défi brutal que la nature leur lance. La glace, le froid extrême, les prédateurs et les chasseurs.

    Les renards arctiques vivent de 2 à 6 ans. Une fois qu'ils ont survécu à la première année, ils ont appris à s'adapter.

    En captivité, un renard arctique peut vivre beaucoup plus longtemps, environ 13 ans.

    Non seulement il doit se préoccuper de la nature, des prédateurs et des accidents, mais il est aussi chassé et piégé pour sa fourrure.

    La fourrure de renard est très recherchée parce qu'elle a une épaisse fourrure chaude. Elle est utilisée par de nombreux peuples autochtones pour leur survie, mais elle est également achetée et vendue sur les marchés mondiaux, pour des domaines comme la mode.

    Les accidents surviennent dans tous les domaines. Un renard peut tomber et se blesser. Il peut être emporté par l'eau et se noyer. De nombreux accidents peuvent se produire dans la nature.

    Un renard arctique qui vit jusqu'à l'âge de 6 ans dans la nature est un vieux renard sage.

    Renard Blanc Debout

    Les renards arctiques sont-ils en danger ?

    Bien qu'il ait été largement chassé et piégé, le renard arctique n'est pas considéré comme une espèce en danger dans le monde. Selon le statut de conservation de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), ils sont les moins menacés au monde.

    Cependant, le changement climatique a entraîné une réduction de leur nombre.

    Cela les a également poussés à migrer vers des zones qu'ils n'occupaient pas normalement. Une fois de plus, les adaptations du renard arctique en font des survivants.

    L'Arctique a souffert de la réduction des banquises et d'autres problèmes causés par le réchauffement climatique. Les changements dans les habitats et les sources de nourriture sont les plus grandes préoccupations du renard arctique.

    Les renards roux se déplacent sur leur territoire septentrional où le climat est devenu plus chaud, ce qui provoque un affrontement entre ces deux espèces.

    Le renard roux est plus grand et plus dominant. Bien que le renard arctique se soit bien adapté au froid, le renard roux est tout à fait à l'aise dans les climats semi-froids qui se cumulent maintenant.

    Cela signifie que le renard arctique doit se battre beaucoup plus durement pour survivre.

    Bien qu'il ne soit pas considéré comme une espèce menacée dans le monde entier, il est en danger dans au moins deux pays.

    Heureusement, dans les endroits où leur nombre a été réduit à 200 individus seulement, comme en Norvège et en Suède, des interdictions de chasse ont été mises en place.

    Ces dernières années, la Suède et la Norvège se sont associées pour empêcher les piégeurs et les chasseurs de les anéantir complètement.

    Combien de renards arctiques reste-t-il ?

    Le nombre exact de chaque espèce est difficile à déterminer. Cependant, on estime qu'il existe plusieurs milliers de foyers de renards arctiques dans le monde.

    Il y a aussi beaucoup de leurs groupes qui n'ont pas été recensés.

    Par exemple, dans le secteur du commerce des animaux de compagnie, où ils sont élevés comme animaux de compagnie. Les fermes à fourrure existent toujours et en ont également élevé. Cependant, peu d'entre eux sortent vivants des fermes à fourrure.

    Les refuges les gardent également, en accueillant généralement les animaux blessés ou ceux qui ne répondaient pas aux normes des fermes à fourrure.

    Ours Polaire

    Les prédateurs des renards arctiques

    Quels sont les prédateurs du renard polaire ? Les renards ont de nombreux prédateurs et ennemis naturels. Beaucoup de sujets habituels partagent leur territoire dans l'Arctique.

    Les prédateurs du renard arctique :

    • Ours polaire
    • Gloutons
    • Aigles dorés
    • Renards roux
    • Loups
    • Autres espèces d'ours

    Ces ennemis naturels constituent une menace pour les renards arctiques. La couleur de leur fourrure les aide à se camoufler, mais beaucoup de leurs prédateurs ont l'odorat et d'autres sens qui les aident à les traquer pour les attraper.

    Même les renards roux peuvent tuer et, à l'occasion, manger un renard arctique. Le loup, un autre canidé, les chasse également.

    Les renards arctiques comme animaux de compagnie

    L'industrie du commerce des renards de compagnie a connu un boom ces dernières années. Après le succès des campagnes de domestication en Sibérie, de nombreux éleveurs ont fait surface.

    Il existe de nombreuses mutations de couleur chez les renards, et certaines races hybrides sont créées par le croisement d'un renard arctique avec un renard roux.

    Comme les autres espèces de renards, les renards arctiques peuvent être difficiles à éduquer en tant qu'animaux de compagnie. Ils ne peuvent pas être dressés à la litière et sont, pour la plupart, difficiles à maîtriser.

    C'est pourquoi il est préférable qu'ils disposent d'enclos extérieurs offrant suffisamment d'espace pour se déplacer.

    Les renards ont beaucoup d'amour, et bien que le sauvetage de renards dans des fermes à fourrure, et d'autres situations où ils ont été blessés, soit admirable et nécessaire, il ne serait pas sage de tenter d'apprivoiser un renard arctique sauvage.

    Ils peuvent vivre dans des refuges, et comme animaux de compagnie dans certaines situations, pour la seule raison qu'ils ne peuvent pas survivre dans la nature.

    Renard Blanc DeboutQuestions fréquentes

    Le renard polaire peut-il nager ?

    Oui, ils savent nager. De nombreux renards arctiques vivent sur la banquise et doivent nager vers différents endroits. Leur physiologie leur permet d'endurer des températures extrêmes.

    Les renards arctiques vivent-ils dans des pays du Sud ?

    Le renard arctique est uniquement originaire de l'hémisphère nord, du cercle arctique et de la toundra. Bien que le changement climatique l'ait poussé à se déplacer plus au sud, il n'est pas originaire des États-Unis ni des pays d'Amérique du Sud.

    Pourquoi les renards Blanc ont-ils une forme de corps différente de celle des renards roux ?

    C'est un autre aspect de la façon dont ils se sont adaptés. Leur corps s'adapte au climat de l'endroit où ils vivent. Le fait d'avoir des oreilles et des pattes plus courtes les aide à rester au chaud.

    À quelle vitesse un renard polaire se déplace-t-il ?

    Même avec ses pattes plus courtes, le renard arctique peut se déplacer assez rapidement. On estime qu'il peut courir jusqu'à 48 km/h.

     

    11 Faits sur le renard


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés